Comment choisir ses gouttières

La gouttière est un élément important de la toiture, c’est elle qui assure l’évacuation des eaux de pluie. Elle a pour fonction de récupérer l’eau qui ruisselle de votre pour éviter des infiltrations. Aujourd’hui, on vous explique les différences entre les types de gouttières, mais aussi les différences entre les matières. Il faut savoir que le climat ainsi que le patrimoine architectural de votre région peut avoir une incidence sur le choix de la gouttière.

Les critères pour choisir une gouttière

On distingue trois critères importants pour choisir une gouttière adaptées à sa région et à son habitation :

  • Pluviométrie : la pluviométrie annuelle de votre région est un facteur important. Elle détermine ce qu’on appelle le développement de la gouttière. Cela correspond à la largeur de la feuille de métal qui sert à concevoir une gouttière. Plus le développement est important plus la capacité d’évacuation sera importante.
  • Surface du toit : autre facteur pour choisir le développement, la taille du toit. En effet, plus la surface sera importante, plus la quantité d’eau à recueillir sera importante. Elle sert  également à déterminer le nombre de descente de gouttière, à savoir une descente tous les 12 à 15 mètres linéaires.
  • Pente du toit : plus la pente est élevée, plus la surface d’eau à évacuer est faible. On considère qu’un écoulement correct nécessite une pente de 5 à 20 mm par m².

Pour vous aider à trouver facilement la configuration qui correspond le mieux à votre habitation, il existe des configurateurs de gouttière en ligne, qui permettent de choisir votre modèle de gouttière dans les quantités exactes.

Les gouttières pendantes et rampantes

La gouttière est constituée de deux familles : la gouttière rampante et la gouttière pendante. Elles peuvent avoir des formes différentes, mais la principale différence vient de la méthode de fixation.

La gouttière pendante

Il s’agit du modèle de gouttière que l’on a le plus l’habitude de voir en France. Le principale avantage de ce type de gouttière, c’est qu’il peut être installé sur quasiment tous les types de toitures. Elle se décline sous plusieurs formes : demi-rondes, carrées, moulurées (aussi appelé gouttière corniche) ; mais également dans tous les matériaux classiques à savoir, l’aluminium, le zinc, l’acier, le PVC ainsi que le cuivre.

Le principe de fixation repose sur l’utilisation de crochets qui peuvent être fixés à l’extrémité des chevrons de charpente, sur la planche de rive, ou encore directement sur de la couverture. Ces différentes possibilités de pose font que la gouttière pendante peut s’installer sur tous les types de toiture.

La gouttière rampante

La gouttière rampante est plus discrète car elle se fixe de manière différente sur la couverture. En effet, on les pose sur la corniche ou sur une partie de la toiture. On envisage cette pose uniquement lorsque la pente du toit est importante. Il existe également plusieurs modèles régionaux de la gouttière rampante, comme la gouttière nantaise ou havraise.

Les matériaux de gouttière

Il existe plusieurs matériaux pour la gouttière, chacun a des propriétés spécifiques, il faut également prendre en compte les conditions climatiques de votre région. Ce choix est important notamment par rapport à la durée de vie de vos gouttières, du prix de l’installation, ainsi qu’un choix esthétique pour votre façade.

La gouttière aluminium

La gouttière aluminium est souvent choisie pour sa légèreté et une pose facile. Il s’agit d’un matériau qui s’intègre facilement une façade, car il se décline dans de nombreux coloris selon les fournisseurs. Il est également résistant au froid et au vieillissement avec une durée de vie de 20 ans.
La pose possède l’avantage de ne pas nécessiter de soudure, elle se fait par encastrement dont l’étanchéité est assurée du mastic silicone.

La gouttière zinc

Le zinc est  la matière la plus utilisée car il correspond à la gouttière traditionnelle en France. Il a l’avantage d’être performant grâce à une excellente résistance à la corrosion et au froid. Neuf, il a un aspect métallique brillant et en vieillissant il prend une patine gris clair mat. Sa durée de vie est aussi excellente, on peut compter de 30 à 40 ans en fonction de l’entretien. La gouttière zinc se décline sous toutes les formes, que ce soit en gouttière pendante ou rampante.
La pose peut soit se faire par encastrement avec des joints en mastic, soit par soudure.

La gouttière PVC

La PVC est la matière la plus économique à l’achat pour une gouttière. Cependant la matière n’est pas adaptée pour les régions froides : en effet le PVC est soumis à un effet de dilatation et de contraction lors de froid intense, ce qui peut fendre la gouttière. Matériau à la fois souple et léger, le PVC ne craint pas la corrosion. Pour la durée de vie,  il faut compter environ 15 ans. Il existe aussi un grand choix de coloris pour l’harmoniser avec votre façade.
La pose se fait soit par collage soit emboîtement avec un joint PVC.

La gouttière acier

La gouttière en acier est réputée pour sa solidité. En effet, l’acier est recouvert de zinc ce qui lui offre une résistance importante à la corrosion. On peut aussi la retrouver dans plusieurs coloris. Sa durée de vie est de 30 ans

Pour la pose, elle se fait par emboîtement sans soudure ni mastic, des joints EPDM sont intégrés.

La gouttière cuivre

Le cuivre est considéré comme la matière la plus noble pour une gouttière, ce qui la rend plus onéreuse à l’achat. Le cuivre est très résistant à la corrosion ainsi qu’au froid intense. Comme le zinc, il se patine avec le temps. La gouttière cuivre possède la durée de vie la plus importante qui va jusqu’à 50 ans.

La pose se fait soit par soudure soit par emboîtement.

Vous connaissez maintenant toutes les spécificités concernant la gouttière pour vous aider à choisir une gouttière adaptée à votre maison et qui correspond à votre projet.

eldotravo

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *