06 49 10 11 69

Rénover vos boiseries extérieures : un coup de frais printanier

Rénover les boiseries extérieures de la maison demande patience et longueur de temps… Un effort nécessaire pour redonner luminosité et jeunesse aux éléments abîmés par les intempéries et profiter pleinement des premières journées d’été !

renovation_boiseries_exterieures

Rénover vos boiseries extérieures : préparer vos supports

Comme pour les murs lors d’un rafraîchissement, la rénovation des boiseries extérieures nécessite plusieurs opérations de remise en état avant peinture ou finition. Si les boiseries sont en bon état, un simple lessivage suffit pour les résineux, et pour les essences exotiques, un dégraissage complet au trichloréthylène. Les boiseries abîmées dont le revêtement s’écaille auront besoin d’être décapées intégralement avec un produit chimique ou un décapeur thermique. Dans ce cas, veillez bien sûr à éviter toute trace de brûlure ! Utilisez ensuite une spatule ou un couteau de peintre pour éliminer les restes de peinture, puis procédez à un ponçage soigné, manuel ou avec une ponceuse. La pâte à bois vous permettra ensuite de reboucher les fissures peu profondes : choisissez la nuance la plus proche de la boiserie que vous souhaitez rénover et appliquez la pâte à la spatule pour éviter l’effet bosselé. Pour les crevasses de plus de 3 mm, optez pour du mastic bois. Plusieurs passes peuvent être nécessaires pour les trous importants ; dans ce cas, n’hésitez pas à solidifiez la réparation au moyen de quelques clous que vous planterez dans le mastic.

Rénover vos boiseries extérieures : quelle finition choisir ?

vernis_boiseries_eldotravoPeintures, lasures et vernis permettent de protéger les boiseries extérieures des agressions climatiques et donc de prolonger leur durée de vie. Le vernis dépose un film protecteur qui donne aux boiseries un aspect mat ou brillant et l’isole des agressions. Cependant, il empêche les boiseries de respirer, et a donc tendance à cloquer plus rapidement, c’est pourquoi son usage est plutôt réservé aux boiseries intérieures. Hydrofuge et micro-poreuse, la lasure n’a pas cet inconvénient : elle empêche l’eau de pénétrer tout en laissant le bois respirer. De plus, si on les choisit teintées, elles filtrent également les rayons UV responsable du grisaillement des boiseries extérieures. Enfin, l’opacité de la peinture reste la meilleure des barrières contre les ultra-violets, grâce au film opaque et respirant déposé à la surface du bois, dont elles dissimulent l’aspect naturel. Dans tous les cas, l’application doit être renouvelée tous les 5 à 10 ans en fonction de l’exposition des boiseries extérieures.

 

Rénover vos boiseries extérieures : renseignez-vous !

En matière de couleur, vous n’êtes pas forcément libre ! boiseries_exterieures_renovation_voletDe nombreuses communes ont un schéma directeur qui vous impose un nuancier précis pour vos fenêtres et volets. De même, toute rénovation entraînant un changement sur l’extérieur du bâtiment doit faire l’objet d’une déclaration de travaux : pensez-y avant d’entreprendre la rénovation de vos boiseries extérieures et renseignez-vous auprès du service de l’urbanisme de votre mairie.

 

eldotravo

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *