Loi Pinel pour investir dans le neuf : les dernières actualités

Instaurée en 2014 par le Ministère du Logement et de l’Égalité des territoires de l’époque, la loi Pinel s’est imposée comme un véritable tremplin pour le secteur de la promotion immobilière. Très populaire, elle concerne la moitié des appartements neufs construits par les promoteurs immobiliers durant ses 6 dernières années. Initialement prévue pour prendre fin le 31 décembre 2017, elle a finalement été prorogée jusqu’en 2024. Toutefois, il faut être vigilant, car à partir de cette année 2021, elle fait et fera l’objet de changements significatifs.

À propos de la loi Pinel 2021

Dispositif de défiscalisation, la loi Pinel permet de bénéficier d’une réduction fiscale conséquente dans le cadre d’un investissement immobilier locatif dans le neuf. En faisant l’acquisition ou la construction d’un appartement neuf appartenant à des programmes immobiliers aux Sables-d’Olonne bénéficiant de la loi Pinel, vous pouvez profiter d’un abattement d’impôt pouvant atteindre 6 000 € par an. À condition toutefois de le proposer à la location pendant une durée minimale de 6 ans, à des locataires qui ont des ressources limitées et suivant des plafonds de loyers prédéfinis.

Dans les faits, le montant du bénéfice fiscal s’élèverait à 12% du prix d’achat du bien immobilier pour une mise en location de 6 ans. Il augmentera au fur et à mesure que vous prolongerez la durée de location. Il se chiffrera à 18 % pour une location de 9 ans et atteindra 21 % si le logement est loué pendant 12 ans. Gardez à l’esprit que le montant maximal de l’investissement est plafonné à 300 000 €, ce qui peut vous faire récupérer à terme 66 000 €.

Contrairement aux années précédentes, la loi Pinel sera uniquement éligible aux logements collectifs neufs situés dans les zones dites A et B1, autrement dit, dans les communes qui font face à une très forte tension locative. Elle sera par ailleurs maintenue dans les mêmes conditions pour l’année 2022.

Qu’en sera-t-il en 2023 et en 2024 ?

Dans les années à venir, la loi Pinel est amenée à perdre progressivement de son attrait fiscal. En effet, en 2023, la réduction d’impôt ne serait plus que de 10,5% du montant de l’investissement pour une mise en location de 6 ans et de 15% pour 9 ans. En 2024, ces pourcentages se verront encore diminuer pour se chiffrer à 9% pour une location de 6 ans et 12% pour 9 ans. La réduction de l’impôt sera donc plafonnée à 36 000 €, soit presque la moitié du plafond actuel. Pour continuer de profiter des taux actuels de bonus fiscal, il faudra privilégier :

  • Les investissements dans les programmes immobiliers qui respectent un niveau de performance énergétique et environnemental supérieur à la réglementation énergétique 2020 (RE 2020). Il faudra attendre quelques mois encore pour connaître avec précision les exigences de cette nouvelle réglementation.
  • Les biens immobiliers situés dans les Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).
eldotravo

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *