Comment déclarer un poêle à bois ?

Dès la fin de l’hiver, c’est certain, vous changez le système de chauffage de la maison. D’ores et déjà, vous êtes à la recherche d’un appareil plus performant. De plus, vous le savez, certains équipements sont éligibles aux aides financières allouées dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. Parmi eux, le chauffage au bois vous intéresse, notamment pour la qualité de sa chaleur.

Aussi, découvrez comment bien choisir votre poêle à bois et comment le déclarer pour percevoir rapidement les aides qui vous reviennent.

Déclarer son poêle à bois pour bénéficier des aides

Si l’achat et la pose d’un poêle à bois à votre domicile ouvrent droit à certains financements, il faut pour cela déclarer les travaux au Trésor Public ou déposer un dossier de financement et cela, en fonction de l’aide visée :

  • CITE (Crédit d’impôt à la Transition Énergétique)
  • MaPrimeRénov’
  • Éco-prêt à taux zéro
  • Aides régionales (fournisseurs d’énergie, collectivités…)

Vous avez fait poser votre poêle en 2019 ? Il vous appartient de le mentionner sur votre prochaine déclaration de revenus. Celle-ci sera à compléter au printemps 2020.

Pour bien faire, vous devez cocher la case correspondante aux travaux en faveur des énergies renouvelables sur le formulaire 2042 – RICI. La case 7AR mentionne directement les « appareils de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses ».

Pour des travaux débutés en 2019 et acquittés en 2020 et pour les travaux à réaliser en 2020, en fonction de vos revenus vous pouvez être concerné par le CITE ou par MaPrimeRénov’. Dans le premier cas la déclaration se fait sur votre avis d’imposition. Dans le second, connectez-vous avant la signature du devis, sur le site maprimerenov.gouv.fr. Il suffit ensuite de créer un compte et de compléter un dossier.

  • Le CITE devient MaPrimeRénov’

Depuis le 1er janvier 2020, la prime MaPrimeRénov’, remplace progressivement le CITE. En 2020, les ménages aux revenus intermédiaires et supérieurs selon les critères de ressources publiés par l’Anah, sont encore concernés par le CITE. Les foyers aux revenus modestes et très modestes ont quant à eux, recours à la prime MaPrimeRénov’. 

À compter du 1er janvier 2021, le CITE sera supprimé. Les conditions d’accès à la prime seront alors élargies aux ménages aux revenus intermédiaires.

poele à bois

Opter pour un appareil éligible

En brûlant, le bois rejette la quantité de CO2 captée durant sa croissance. Cette particularité fait de ce matériau renouvelable, un combustible écologique. Associé à un poêle à haut rendement, il offre un mode de chauffage économique et responsable. Mais, comment choisir un poêle à bois à la fois performant et éligible au financement ?

Déterminer la puissance idéale de votre poêle est essentiel à votre confort et à son bon fonctionnement. Pour cela, tenez compte de plusieurs critères tels que l’isolation du bâtiment, les matériaux de fabrication du poêle (fonte, acier…) et vos besoins en confort. Ainsi, pour une maison traditionnelle, la formule 1 kW de puissance pour chauffer 10 m² peut également vous être utile.

  • L’importance du label RGE

Le label RGE « Reconnu Garant de l’Environnement » est délivré aux entreprises qui remplissent certains critères de réalisation des travaux d’économie d’énergie. Pour le particulier qui souhaite bénéficier du versement d’aides financières, ce label est obligatoire.

Attention, il est recommandé de conserver la facture de votre artisan RGE, laquelle pourra vous être demandée au titre de justificatif.

eldotravo

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *