De l’eau chaude sanitaire avec le solaire, est-ce possible ?

Aujourd’hui, les ménages ayant fait le choix de l’autoconsommation ont réussi à diviser leur facture d’électricité de moitié en moyenne. Ce bilan énergétique avantageux séduit de plus plus de Français et beaucoup se disent prêts à sauter le pas. Et pourtant, cette économie d’énergie peut encore être améliorée en y incluant les dépenses liées à la production d’eau chaude sanitaire.

En effet, en intégrant les installations nécessaires, le gain estimatif peut monter jusqu’à 75 % de la facture énergétique. Comment cela fonctionne-t-il ? Quels critères considérer avant d’installer un tel système ? À travers cet article, découvrez les bases de cette technologie verte au service du confort.

Économie d’énergie : le kit panneau solaire

Le principe demeure le même que dans le cas d’une installation solaire classique. Les rayons du soleil transportent de l’énergie solaire. Cette dernière est captée par des cellules photovoltaïques. Il s’agit d’un élément important à considérer avant de décider d’installer un kit panneau solaire sur sa maison, ou dans son jardin.

En effet, il faut savoir que les panneaux solaires sont constitués d’un assemblage de cellules photovoltaïques. Plus le nombre de cellules est grand, plus le panneau capte d’énergie. Ainsi, le dimensionnement des panneaux est établi en fonction de la quantité d’énergie électrique que vous voulez obtenir.

À la base, les cellules photovoltaïques ont pour rôle de convertir les rayons solaires en énergie électrique. Dans le cas du chauffe-eau solaire, l’énergie captée est transférée à un circuit de serpentins pour chauffer un fluide caloporteur. C’est ce fluide qui assure l’échange thermique au niveau du ballon de stockage. Ainsi, l’eau du ballon se réchauffe au fur et à mesure que le soleil illumine les panneaux solaires.

Une économie conséquente grâce à un chauffe-eau solaire

Un panneau solaire et le ballon de stockage d’eau constituent le kit de base d’un chauffe-eau solaire. Sur le marché, un kit coûte de 5000 à 7000 €. Des aides sont proposées pour l’achat d’un kit solaire dans le cadre de la politique de transition énergétique mise en place par l’État depuis 2014.

Ainsi, jusqu’au 31 décembre 2020, un crédit d’impôt à hauteur de 30 % de l’investissement est octroyé. À l’instar de tous les kits solaires, le coût demeure relativement élevé à l’achat et s’amortit plus ou moins rapidement selon les cas. Pour le cas du chauffe-eau solaire, la quantité d’eau chaude disponible est estimée suffisante pour couvrir au minimum 50 % des besoins quotidiens du ménage moyen. Ce taux varie suivant l’ensoleillement et la fréquence d’utilisation de l’installation.

En région méditerranéenne, le nombre de panneaux solaires peut être réduit. Cependant, lorsque le soleil est à son comble, l’installation fournit tout de même jusqu’à 75 % des besoins ménagers. Pour la saison hivernale et pour les régions à faible ensoleillement, le kit de chauffe-eau solaire s’utilise en complément du chauffage traditionnel.

Dans ce cas, l’amortissement sera plus long. Outre le prix à l’achat, un kit de chauffe-eau solaire nécessite peu d’entretien en lui-même. Il se connecte facilement à la plomberie existante, et ce, peu importe l’ancienneté de votre maison.

eldotravo

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *