Isolation phonique du plafond en appartement : 3 astuces pour éviter de tuer ses voisins !

Pourquoi réaliser l’isolation phonique du plafond en appartement ? Tout simplement pour mettre fin aux nuisances sonores ! Les étudiants du 3e font la fête tous les jeudis ? La charmante locataire du dessus ne quitte jamais ses escarpins ? Son fils s’est mis au violon ? En l’absence d’une réglementation acoustique contraignante pour la rénovation, vous ne pouvez imposer au propriétaire d’engager des travaux. Mais rassurez-vous, nous vous donnons trois astuces pour vous isoler du bruit et conserver des relations de bon voisinage

isolation phonique du plafond en appartement

Isolation phonique d’un plafond en appartement : traiter le bruit à la source

Pour réduire les nuisances sonores, il est toujours préférable de traiter le bruit à la source. Avant de penser l’isolation phonique du plafond en appartement, votre première arme reste la négociation ! Sans engager d’importants travaux d’isolation acoustique, vos voisins peuvent amortir les bruits d’impacts et les bruits de chocs par la pose d’un revêtement adapté. En effet, bruits de pas, chutes de jouets, frottement des meubles etc. se transmettent directement des étages supérieurs vers les étages inférieurs. Sur un plancher lourd, la pose d’un revêtement de sol souple avec une sous-couche permettra d’amortir les chocs et de réduire les bruits de 15 à 20 dB. La sous-couche permet de réduire considérablement la propagation du bruit vers les étages inférieurs. Meilleure seront les qualités phoniques de la sous-couche, meilleure sera l’isolation ! Pour un sol plastique, on choisira une sous-couche spéciale vinyle. Sous une moquette, on installera une sous-couche en aggloméré de caoutchouc ou une thibaude (sous-couche alvéolée en caoutchouc naturel). Leur prix varie de 3 à 10 euros le m² : un investissement modique que vous pouvez suggérer au propriétaire des lieux. Lui expliquer qu’il peut bénéficier d’un taux de TVA réduit à 10% pourra également favoriser la négociation. Il refuse ? Un simple tapis posé dans les pièces les plus exposés permettra d’amortir les chocs à moindre coût … Un cadeau que vous pouvez peut-être vous faire ?

Isolation phonique du plafond en appartement : utiliser un isolant à coller

Si la diplomatie échoue, il vous reste une seule option : réaliser vous-même l’isolation phonique du plafond en appartement. Différente de l’isolation phonique, l’isolation acoustique sert avant tout à diminuer les bruits émis depuis votre appartement. Néanmoins, elle vous permettra de créer un cocon protecteur et de diminuer la perception des bruits émis au-dessus. La solution la moins onéreuse consiste à appliquer un sous-plafond collé. Disponibles en plaques ou en rouleaux, les matériaux sont nombreux pour une pose simplifiée. Pour un prix d’environ 11 euros par m², les plaques de mousse polyuréthane alvéolée présentent un bon rapport qualité/prix. Elles se découpent aisément et se fixent au plafond avec une colle acrylique appliquée à l’aide d’un pistolet à mastic. Plus chers, les panneaux d’isolation acoustique de type Placophonique sont beaucoup plus performants, avec une épaisseur de seulement 5 cm. Une option intéressante si vous disposez d’une faible hauteur sous-plafond.

Isolation phonique du plafond en appartement : créer un faux plafond acoustique

isolation phonique du plafond en appartement

Vous êtes prêts à engager des travaux plus importants pour réaliser l’isolation phonique du plafond en appartement ? La meilleure option consiste à créer un faux plafond acoustique sur ossature mécanique. Vous devrez alors fixer une ossature métallique au plafond existant par suspentes. De cette manière, vous créez un vide qu’il faudra combler avec un matériau isolant. Contrairement au principe d’isolation thermique, ce n’est pas le volume d’isolant qui compte, mais le coefficient acoustique de l’isolant fibreux utilisé pour remplir le plenum. Appelé coefficient Alpha Sabine, il varie en fonction des fréquences à atténuer. Mais, on considère généralement qu’un coefficient de 0.5 est un bon compromis en usage domestique : laine de verre ou laine de roche. Des plaques de plâtres sont ensuite vissées sur l’armature pour terminer le plafond suspendu. Pour éliminer les bruits d’impacts transmis par vibration, vous devrez utiliser une ossature longue portée. Celles-ci sont fixées de mur à mur afin de désolidariser totalement le faux-plafond du plancher

Inutile de vous précipiter vers les solutions bon marché proposées par les grandes surfaces : l’isolation phonique et acoustique est un métier complexe. Mieux vaut prendre le temps d’analyser les matériaux et les causes de nuisances en réalisant un diagnostic acoustique précis. N’hésitez pas à demander un devis gratuit auprès des professionnels de l’isolation sur www.eldotravo.fr !

eldotravo

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *