Economiser l’énergie : le top 3 des travaux des travaux de rénovation !

Économiser l’énergie : la priorité pour beaucoup d’entre nous à l’heure où le froid s’installe partout en France. Car, dans bien des maisons la facture grimpe à mesure que les degrés dégringolent ! On le sait, les travaux de rénovation énergétique permettent de réaliser de substantielles économies de chauffage. Mais par où commencer, quand on dispose d’un budget réduit ? Comment être certain d’obtenir un véritable retour sur investissement ? Suivez notre guide pour connaître le Top 3 des travaux de rénovation à faire en priorité pour réduire sa facture de chauffage.

économiser l'énergie infographie

Télécharger l’infographie

Économiser l’énergie – étape 1 : une isolation performante

Une Lapalissade résume le principe des économies de chauffage : « L’énergie la moins chère est celle qu’on ne consomme pas » ! Economiser l’énergie c’est donc d’abord faire en sorte de diminuer vos besoins, en limitant au maximum les déperditions de chaleur. Mettre en œuvre une isolation performante doit donc être la priorité absolue pour vos travaux. Si votre budget ne vous permet pas de refaire toute l’isolation en une seule fois, procédez par étapes.

Isoler le toit et les combles

Rien de plus normal, puisque la chaleur monte ! Isoler le toit et les combles vous permettra de réduire les pertes de chaleur de 25 à 30%. Un grand pas pour votre portefeuille … Pour cela, trois techniques d’isolation s’offrent à vous :

  • Isolation par soufflage des combles perdus
  • Isolation thermique sous-toiture
  • Isolation par sarking (isolation par l’extérieur)

L’isolation des combles est ainsi l’investissement le plus rentable. Comptez 20 à 40 euros le m² pour des combles perdus et environ 70 euros / m² pour des combles aménagés. En retour, l’ADEME estime une réduction de 10 à 20% sur votre facture de chauffage. Une opération d’autant plus avantageuse que de nombreux programmes visent à diminuer votre investissement de départ. Avec les Certificats Economie d’Energie vous pouvez bénéficier de l’isolation de vos combles à 1 euro !

Isoler les murs

C’est le deuxième poste de déperdition de chaleur. Isoler les murs de votre maison par l’intérieur ou par l’extérieur vous permettra d’économiser l’énergie de 25%. Le choix des matériaux et de la technique mise en œuvre est primordial pour maximiser vos économies d’énergie. Pour être efficace, l’isolation des murs doit en effet supprimer les ponts thermiques. Contactez un artisan RGE pour obtenir un diagnostic précis de votre projet et faites établir un devis complet.

Penser à la ventilation

Une bonne isolation s’accompagne enfin d’une ventilation contrôlée. VMC hydroréglable ou VMC à double flux sont les deux options pour assurer une ventilation correcte de l’air mais aussi évacuer l’humidité.

Économiser l’énergie – étape 2 : remplacer portes et fenêtres

Économiser l'énergie - fenêtres

Fenêtres et Tendances – Toulouse, 31000

Une idée reçue consiste à penser que la chaleur s’échappe d’abord par les portes et fenêtres. Le remplacement de vos anciennes menuiseries doit donc intervenir après vos travaux d’isolation du toit et des murs. Néanmoins, portes et fenêtres représentent tout de même 10 à 15% des pertes de chaleur. Opter pour des fenêtres à double vitrage, par exemple, vous fera donc gagner plusieurs degrés. Et surtout, vous éviterez la désagréable sensation de paroi froide. Le double vitrage renforcé est aujourd’hui la solution privilégiée, associé à des menuiseries aluminium ou PVC. Il permet en outre de conserver la fraîcheur du logement en été. Les prix sont extrêmement variable d’un fournisseur à l’autre : comptez en moyenne 800 euros par fenêtre, auxquels vous ajouterez le prix de la main d’œuvre.

Economiser l’énergie – étape 3 : changer de système de chauffage

L’installation d’un système de chauffage performant est la dernière étape pour vos économies d’énergie. En effet, quels gains en tirer si la chaleur produite continue à s’échapper de votre logement ? Après avoir vérifié l’isolation du toit et des murs et remplacé vos fenêtres simple vitrage, vous pouvez remplacer votre chaudière gaz ou fioul par un système plus propre et plus économe :

Une chaudière à condensation

Contrairement aux chaudières traditionnelles au gaz ou au fioul, les chaudières à condensation ont un rendement qui dépasse les 100%. Le principe de la condensation dépense moins d’énergie pour une production de chaleur équivalente. En effet, les chaudières à condensation récupèrent une partie de l’énergie contenue dans la vapeur d’eau pour fonctionner. Elles utilisent donc entre 5 et 10 % de combustible en moins qu’une chaudière traditionnelle. A titre d’exemple, l’installation d’une chaudière gaz à condensation vous permettra de réduire votre consommation de gaz de 30%. Soit un investissement de départ amorti sur une durée d’environ 5 ans.

économiser l'énergie chaudière

Un poêle à bois ou un poêle à pellets

L’installation d’un poêle à bois peut vous permettre de diviser par deux votre facture de chauffage. Labellisés Flamme Verte, les poêles à pellets dernière génération sont alimentés par des granulés de bois. Leur fonctionnement automatique rend leur utilisation aisée. Utilisés comme source de chauffage principal de la maison, les poêles à bois présentent un avantage considérable : une source d’énergie propre et bien meilleur marché que l’électricité ou le gaz ! Certes, le prix d’un poêle à pellets efficace est élevé : de 4000 à 5000 euros en moyenne. Mais, le jeu en vaut la chandelle, d’autant qu’il fait partie des équipements éligibles au Crédit d’Impôt.

Economiser l’énergie : un projet global

Enfin, avant de démarrer vos travaux de rénovation énergétique, faites réaliser un Diagnostic de Performance Energétique. Réalisé par un spécialiste, il vous permettra de connaître la consommation estimée pour votre logement et les émissions de gaz à effet de serre. Le DPE comporte également un ensemble de préconisations pour optimiser vos travaux et vous aider à économiser l’énergie.

Sachez également que vous pouvez bénéficier de nombreuses aides financières pour diminuer votre investissement. Par exemple :

  • Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE)
  • L’Eco Prêt à Taux 0 (Eco-PTZ)
  • Les Certificats Economie d’Energie

Pour les connaître, télécharger gratuitement notre Guide des aides financières 2017.

eldotravo

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *