Pose et installation de poêles et cheminées

En France, un foyer sur deux choisit de se chauffer au bois. Pourquoi ? Car le bois est un matériau performant et économique, qui permet d’obtenir un excellent confort thermique tout en préservant l’environnement…et votre portefeuille ! En effet, le bois de chauffage fait partie des énergies renouvelable et il est le combustible le moins cher du marché, et ce depuis plusieurs années. A titre de comparaison, le prix au kilowattheure de l’électricité est environ 3 fois plus élevé.

Si vous optez pour la solution du poêle à bois, nous vous mettons en contact avec des artisans qualifiés qui vous aideront à choisir la solution adaptée à vos besoins et à votre budget. Le poêle à bois présente des avantages tels que :

  • Pas besoin d’un conduit de cheminée pour l’installation ;
  • Confort de chauffe ;
  • Écologique ;
  • Economique.

Que vous souhaitiez installer un poêle à bois Invicta ou un poêle à granulé Hase, vous trouverez grâce à notre réseau un artisan qui réalisera une installation de qualité et vous donnera des conseils utiles sur l’utilisation et l’entretien de votre poêle à bois si vous voulez aller plus loin vous pouvez consulter notre vidéo sur les choix de poêle qui s’offrent à vous

Entretien du poêle ?

Votre poêle à bois ou à granulés nécessite un entretien annuel : confiez ce travail à un artisan qualifié pour profiter de votre appareil en toute sécurité.

Il effectuera le ramonage mécanique du conduit de fumées et du conduit de raccordement afin de limiter les risques de feu de cheminée. Il vérifiera et nettoiera l’amenée d’air, les canaux de circulation de fumée ainsi que le moteur d’extraction. L’entretien annuel comporte également la vérification des différents organes de sécurité, tels que pressostat, klixon de surchauffe et sondes de température.

Si vous préférez installer une cheminée pour son côté traditionnel et convivial, Eldotravo vous aide à trouver un artisan compétent près de chez vous. Vous pouvez choisir d’installer une cheminée avec insert ou sans insert. Si vous choisissez la première option, vous bénéficierez d’un pouvoir de chauffe plus important ainsi que d’une plus grande autonomie (gestion de la combustion grâce à la maîtrise de l’arrivée d’air).

Lorsque vous installez un système de chauffage à bois, vous pouvez bénéficier de plusieurs aides de l’état. Crédit d’impôt transition énergétique, TVA à taux réduit, éco prêt à taux zéro ou encore prime énergie, les artisans de notre réseau seront ravis de vous donner des renseignements sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre dans le cadre de l’installation d’un poêle à bois, une cheminée avec insert, etc.

Les différents systèmes fonctionnent avec quatre types de combustibles : bûches, granulés (encore appelés pellets), bois déchiqueté ou plaquettes. En termes d’appareils, vous pouvez opter pour un poêle à bûches ou un poêle à granulés, une cheminée classique, équipée ou non d’un insert qui permettra d’améliorer son rendement. Si le poêle assure une combustion rapide et totale, la cheminée conserve un charme traditionnel et vous apporte désormais un excellent confort de chauffe.

Installer des conduits de raccordement et de fumée ?

L’installation des conduits de raccordement et de fumée est essentielle pour tous les systèmes de chauffage au bois. Poêle, insert, cheminée ou chaudière fonctionnent par combustion. Ils produisent donc des fumées plus ou moins polluantes dont l’évacuation est impérative.

Qu’est-ce qu’un conduit de cheminée ?

Le terme conduit de cheminée recouvre deux parties distinctes. D’une part, le conduit de fumée dont la mission est d’évacuer les fumées produites lors de la combustion du bois. Il part du plancher et court jusqu’au toit. Soit il est maçonné (terre cuite ou béton pouzzolane), soit c’est un conduit métallique à simple ou double paroi de type Poujoulat. D’autre part, le conduit de raccordement permet de relier le poêle, l’insert ou la chaudière au conduit d’évacuation de fumée. Il part donc de l’appareil et monte jusqu’au caisson de raccordement, au niveau du plafond.

Quelles normes pour les conduits de fumée et de raccordement ?

L’installation d’un conduit de fumée ou de raccordement doit être confiée à un professionnel de la fumisterie. En effet, les conduits de cheminée sont soumis à des normes strictes, afin d’éviter tous risques d’accident ou d’intoxication : NF DTU 24.1. Cette norme exigeante précise les caractéristiques du conduit : taille, matériaux, résistance à la température, résistance à la corrosion, tirage etc.

Quand faut-il tuber un conduit de cheminée ?

Si le conduit est existant et en parfait état, il peut être utilisé tel quel. Toutefois, il est nécessaire de s’assurer de sa parfaite étanchéité en effectuant un test fumigène ! C’est pourquoi de nombreux professionnels du chauffage au bois préfèrent tuber systématiquement les conduits de cheminée existants. Il s’agit de glisser un tube en inox rigide ou flexible à l’intérieur du conduit maçonné. De cette façon, tout risque d’incendie ou d’intoxication au monoxyde de carbone est écarté.

Le tubage de conduit en rénovation

Pour être conforme, votre conduit de cheminée doit être parfaitement étanche et sécurisé. Le tubage est donc approprié en rénovation, quand la maçonnerie du conduit existant est trop ancienne. Les conduits traditionnels sont par ailleurs trop larges pour les nouveaux poêles et inserts labellisés Flamme Verte. Pour améliorer le tirage de votre appareil et limiter les risques d’incendie, il est donc nécessaire de tuber le conduit après l’avoir fait ramoner.

Quel tubage utiliser pour ma cheminée ?

Pour permettre l’évacuation optimale des produits de combustion, il faut introduire un tube en inox Poujoulat ou Modinox sur toute la longueur du conduit maçonné. Le type de tube est déterminé par la forme du conduit maçonné. Pour un conduit droit, on utilise un tubage rigide, rond et lisse. On utilise un tube ovale pour redimensionner les conduits de cheminée rectangulaires. Les tubes flexibles à paroi intérieure lisse sont quant à eux adaptés aux conduits dévoyés.

Quelles règles respecter pour le tubage d’un conduit de cheminée ?

Le tubage de conduit de cheminée doit prendre en compte de nombreux paramètres : résistance à la chaleur, adaptation du diamètre à l’appareil, hauteur et diamètre du conduit maçonné…Il vous faudra par ailleurs assurer la ventilation du conduit, poser une plaque d’étanchéité et un chapeau. Pour être sûr de réaliser votre installation en conformité, faites appel à un spécialiste qualifié du réseau Eldotravo.

Demandez un devis gratuit et bénéficiez d’un travail durable, réalisé dans les règles de l’art.

eldotravo

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *