Comment repérer les fuites enterrées ?

Pour une raison ou une autre, vous risquez un jour de devoir faire face à des fuites dans vos canalisations. Bien qu’elles ne soient pas agréables, la plupart font partie du quotidien et vous avez sûrement votre méthode pour en venir à bout. Cependant, toutes les fuites ne constituent pas des problèmes simples à régler. Les fuites enterrées sont un nid de complications, pour la simple raison qu’elles sont difficiles à détecter. Mais une fois cette étape franchie, vous pourrez en venir à bout.

Les fuites enterrées : des fuites qui opèrent avec discrétion

Une fuite d’eau est tout ce qu’il y a de plus désagréable pour vos installations et pour votre construction. Lorsque vous êtes confronté à un tel phénomène, vous en sortez rarement gagnant, à moins que vous détectiez le problème à temps et que vous le régliez.

Dans la plupart des cas, il s’agit d’une situation facile à gérer, car les fuites passent rarement inaperçues. Il suffit d’être un peu attentif et vous pourrez déterminer leur emplacement afin de les maîtriser. Certains de vos tuyaux sont sujets à des écoulements, vos robinets continuent de couler même lorsqu’ils sont fermés, vos murs commencent à jaunir ou à présenter des marques ? Si vous êtes un bon bricoleur, vous n’avez même pas besoin de l’aide d’un professionnel pour découvrir une fuite, si tant est qu’elle soit simple à trouver et facilement accessible. Cependant, toutes les fuites d’eau ne sont pas faciles à détecter et à gérer.

Les fuites enterrées sont celles qui se manifestent de manière furtive et qui touchent des canalisations souterraines, d’où le qualificatif « enterré ». Ces fuites sont généralement détectables après un long moment, en vérifiant de près votre facture d’eau. Par exemple, si une fuite est présente sur un tuyau enterré dans votre jardin, vous ne le constaterez probablement pas avant que la quantité d’eau soit assez importante pour faire doubler votre consommation habituelle.

Et même comme cela, il faudrait que vous sachiez d’où vient le problème. Vous ne saurez peut-être pas qu’il s’agit des canalisations du jardin avant de voir une flaque d’eau apparaître. Mais à ce moment, les dégâts sont souvent déjà très importants. Pour la détection des fuites enterrées il est préférable de faire appel à un professionnel tel que www.fuiterecherche.com, ne serait-ce qu’en raison du matériel à utiliser pour y arriver. Ces experts sont par ailleurs rompus à la détection de ce type de fuite furtive et hors d’atteinte.

Les différentes causes de fuites enterrées

Il est important de connaître l’origine des fuites enterrées afin d’y remédier au mieux. L’une des causes les plus connues pour ce phénomène est le climat. Pour mieux comprendre, nous allons conserver l’exemple du jardin. Les tuyaux qui y sont enterrés sont exposés chaque année à l’été, puis à l’hiver, ce qui suppose des variations régulières de température. Ces variations fragilisent la structure des tuyaux, ce qui entraîne des fuites.

D’un autre côté, si votre maison est vieille, l’usure peut également être à l’origine de ce phénomène. Il arrive aussi que lors de la construction, l’installation des canalisations ait été défaillante, ou encore que des défauts lors de la réalisation des travaux de terrassement, de remblaiement ou de compactage, aient modifié la structure du sol et jouent sur celle des canalisations. À ces causes, nous pouvons ajouter la corrosion interne des tuyaux, due au passage d’une eau agressive et d’éventuels chocs hydrauliques causés par une brusque fermeture des vannes.

Quels dégâts peuvent entraîner une telle fuite ?

Les conséquences directes des fuites enterrées sont la surconsommation, et donc l’augmentation du montant des factures d’eau. Vous pouvez également être confronté à des problèmes d’humidité ascensionnelle. Mais la conséquence la plus désastreuse est l’affaissement du sol, qui pourrait être à l’origine de dommages importants sur les fondations de votre maison. L’affaissement survient généralement lorsque les problèmes ont été longtemps ignorés.

En clair, les fuites enterrées causent de nombreux dégâts matériels, mais surtout financiers. Il est vrai que la loi du plafonnement en cas de fuite vous aide à limiter les pertes financières, mais elle n’est valable que lorsque la fuite est détectée avant l’émission de la facture.

Est-il possible de détecter des fuites enterrées à temps ?

Lorsque votre robinet fuit, vous le voyez tout de suite. Lorsqu’un tuyau de la salle de bain coule, vous pouvez également régler le problème à temps. Mais en cas de fuites enterrées, doit-on forcément attendre que les dégâts soient importants pour les remarquer ? La réponse est non. Il existe des techniques permettant de les détecter quand elles sont encore minimes et facilement maîtrisables. Vous pouvez utiliser ces techniques dès que vous soupçonnez l’une des causes mentionnées plus haut ou au plus tard dès la première surfacturation.

Quelles techniques de détection pour les fuites enterrées ?

Un professionnel rompu à l’exercice du métier sera à même de mettre en pratique diverses techniques pour détecter votre fuite.

Caméra thermique

La thermographie consiste à introduire une caméra thermique avec objectif à infrarouge à l’intérieur de la canalisation. La caméra détecte les variations de chaleur et montre la localisation exacte de la fuite sur un écran. Elle est requise pour les installations de chauffage, d’eau chaude, de parquets chauffants, etc.

Inspection vidéo

Le principe est le même, mais ici, c’est une caméra endoscopique qui est utilisée. Elle peut non seulement détecter les fuites, mais aussi les fissures, les problèmes de vétusté des conduits, et même la présence de rongeurs.

Gaz traceur

C’est une technique utilisée sur les conduits en PVC ou en métal. Le gaz est fait d’un mélange d’hydrogène et d’azote ; une fois envoyé dans les canalisations enterrées, il s’échappe à l’endroit où se trouve la fuite.

Détection acoustique

Une canalisation endommagée émet un bruit indétectable à l’oreille. Mais avec un équipement muni d’un ultrason, il est possible d’écouter la canalisation et de détecter les vibrations émises par la fuite. La méthode est plus indiquée pour les conduits en plastique ou en métal.

Utilisation de la fluorescéine

C’est une substance qui devient fluorescente au contact de la fuite. Elle n’est pas destructrice et se révèle très efficace, même en cas de fuite minime. Elle est très utilisée pour les canalisations de piscine. Mais elle peut également servir pour la détection sur tout autre système de tuyauterie enterré.

Toutes ces techniques peuvent s’avérer complexes et délicates. C’est pour cette raison qu’il est préférable de faire appel à un professionnel. Choisissez judicieusement et demandez un devis. N’hésitez pas à poser des questions et à vous assurer si la technique choisie par le professionnel est adaptée à la situation.

eldotravo

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *