Dégât des eaux : que faire et qui contacter ?

Infiltration, fuite d’eau, rupture de canalisation… Pour limiter les conséquences d’un dégât des eaux, mieux vaut intervenir dans les plus brefs délais et contacter votre assureur.

Comment réagir ?

Le premier réflexe à avoir lors d’un dégât des eaux est de fermer vos robinets d’arrivée d’eau. En cas d’inondation, coupez immédiatement l’électricité par sécurité, puis mettez vos meubles et appareils électroménagers à l’abri.

Passées ces précautions, vous pourrez rechercher l’origine du problème. Il faudra déterminer s’il s’agit d’une fuite de toiture ou d’une de vos canalisations, pour faire appel à un plombier ou un couvreur avant d’appeler votre assureur. Pour être indemnisé au mieux, n’oubliez pas de prendre des photos et ne touchez surtout à rien !

Si vous habitez un immeuble, que la fuite provient de chez l’un de vos voisins et qu’il est absent, prévenez votre gardien ou, dans le pire des cas, les pompiers.

Comment déclarer un dégât des eaux ?

Vous avez 5 jours pour déclarer le sinistre à votre assureur et envoyer votre constat amiable de dégât des eaux. Vous devez y indiquer : le lieu, les circonstances, l’origine, les dommages subis, les personnes victimes ou en cause (voisin(s), propriétaire ou locataire du logement, syndic de l’immeuble) ainsi que les coordonnées de leur assureur. Une fois le formulaire rempli et signé par toutes les parties prenantes, votre assureur prend le relai.

Quelle indemnisation ?

Votre assurance multirisque habitation inclut généralement la garantie dégât des eaux. Si votre assureur estime que le coût des dégâts est trop élevé, il peut exiger le passage d’un expert. Remettez-lui tous les documents nécessaires (photos, factures, garanties, devis de réparation, etc.) pour être indemnisé à la hauteur de vos pertes.

Avec l’assurance habitation Groupama pour des dommages relativement mineurs, on peut vous proposer une indemnité pour gagner du temps. Si elle vous convient et que vous réalisez des

travaux, trois choix s’offrent à vous : envoyer les factures des artisans à votre assureur pour être remboursé, lui demander de faire intervenir ses propres artisans pour ne pas avoir à avancer d’argent, effectuer vous-même les réparations et recevoir une indemnité calculée selon le prix des matériaux et du temps passé. Pour des dégâts plus importants, le passage d’un expert est nécessaire.

eldotravo

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *