Parquet ou stratifié : comment faire le bon choix ?

Parquet ou stratifié ? D’apparence similaire, les deux revêtements de sol possèdent des propriétés très différentes, en termes de robustesse, d’entretien ou de technique de pose. Notre guide pour faire le bon choix.

parquet_ou_stratifie

Parquet ou stratifié : le plus écologique ?

Le parquet, c’est avant tout la garantie d’un matériau 100% naturel, authentique et chaleureux, disponible dans une grande variété d’essences (chêne, bois exotiques) et de formes (point de Hongrie…). Attention toutefois de ne pas aller trop vite en besogne ! Si le bois massif issu de forêts locales et gérées durablement est un matériau parfaitement écologique, la situation est bien différente du côté des parquets en bois exotique ! Par ailleurs, les produits de traitement et les colles utilisées pour le contrecollé sont particulièrement polluants et rendent son recyclage difficile. Les certifications PEFC et FSC indiquent que le bois provient de forêts gérées durablement, tandis que les classifications A et A+ garantissent la qualité de l’air. Evidemment, le stratifié reste un matériau composite, moins pur, et partant, moins naturel. Toutefois, son impact environnemental est à relativiser si l’on considère que le stratifié provient des déchets de scieries, et souvent, de polymères recyclés. D’autant qu’il ne nécessite aucun produit de protection…

parquet_ou_stratifie_raynal_deco_albi

Parquet – Raynal Deco – Albi

Parquet ou stratifié : le plus robuste ?

Pas de suspense inutile, le parquet demeure sans aucun doute le plus robuste des revêtements de sol : à Versailles, la pose qui donna son nom au fameux « parquet Versailles » fut achevée en 1693 ! Bien sûr, la durabilité des lames dépend des contraintes de passage, mais aussi de l’essence utilisée. Le chêne, toujours numéro 1 des ventes dans l’Hexagone, figure parmi les parquets les plus robustes, loin devant le pin des Landes, beaucoup plus fragile. De même, le parquet massif résiste mieux qu’un parquet contrecollé. Et pour cause ! Sa couche d’usure dépasse les 10 mm, contre 5 mm maximum pour un très bon contrecollé…beaucoup moins pour un sol stratifié. Si certains fabricants haut de gamme n’hésitent pas à proposer une garantie « à vie », la durée de vie moyenne d’un stratifié ne dépasse pas 15 ans et dépend là aussi de la couche d’usure et de la fréquence de passage.

parquet_ou_stratifie_ntc_home_albi

Parquet – NTC Home – Daux

Parquet ou stratifié : le plus pratique ?

Qu’il s’agisse de la mise en œuvre ou de l’entretien, le stratifié gagne la palme de la simplicité. La pose flottante s’opère en quelques heures, surtout pour les nouveaux modèles clipsables à click horizontal : un vrai jeu d’enfant. Par la suite, le stratifié s’entretient aussi simplement qu’un carrelage, en veillant toutefois à utiliser un produit adapté. Côté parquet, les choses sont un peu plus complexes. La pose, tout d’abord, collée ou sur lambourde, nécessite un véritable savoir-faire, particulièrement pour les calepinages spécifiques comme le point de Hongrie. Mieux vaut confier cette opération délicate à un artisan menuisier expérimenté pour éviter les déconvenues ! Pour l’entretien, prévoyez quelques heures de travail régulier. Pour un aspect mat et naturel, le parquet massif a besoin d’être poncé, dépoussiéré puis ciré avec soin, entre une et deux fois par an : facile, mais quelque peu chronophage ! A moins bien sûr d’opter pour une finition vitrifiée, plus facile d’entretien, mais beaucoup moins authentique…

parquet_ou_stratifie_conseils

Parquet ou stratifié : le moins cher ?

Là encore, rien ne sert de tergiverser : c’est au sol stratifié que revient l’avantage incontestable du prix. On pourra bien sûr opposer les lames premier prix en pin des Landes à moins de 15 euros/m² (PARQUET MASSIF GASCOGNE PIN DES LANDES BRUT, Lapeyre, 12,90 euros/m²)… Il n’en reste pas moins qu’un stratifié de classe 22 (usage normal) garanti 15 ans présentant de belles finitions dépasse rarement les 30 euros/m² (Sol stratifié Elite chêne blanc, QuickStep, 28 euros/m²). Contre le double pour un parquet de chêne massif de finition brute, auquel il faudra ajouter les frais de pose (Parquet massif chêne antik golden huilé XXL long PREMIUM Solid +, 109,90 euros /m²). Et c’est probablement cette différence qui permet de conclure sur la grande différence entre les deux produits. Là où le stratifié entre en concurrence directe avec les moquettes et sols PVC en raison de son prix et de sa variété, le parquet reste unique.  Toujours imité, jamais égalé, il représente un véritable investissement…pour les 100 ans à venir !

eldotravo

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *